L’une des optiques de transaction recherchées par les cryptomonnaies consiste à ce que ces dernières soient reconnues comme valables dans toutes les transactions possibles et imaginables. Payer son café via le blockchain, ce n’est peut-être pas une chimère mais un projet bien concret. Un projet dans lequel Dash s’est particulièrement impliqué.

Dash : Les avantages réunis d’une cryptomonnaie et d’une monnaie classique ?

Dash se considère comme une «cryptomonnaie liquide», soit un système de paiement via blockchain qui, néanmoins, présente l’avantage de circuler facilement et rapidement. Et c’est là où le meilleur de la cryptomonnaie rejoint le meilleur de la monnaie classique : vous pouvez, avec Dash, potentiellement tout payer.

Lire aussi : Comment acheter du Dash et d’autres crypto sur Kraken ?

Très facile d’usage et ne nécessitant que trop peu de maîtrise pour en avoir un parfait contrôle, Dash pourrait effectivement devenir l’une des cryptomonnaies à même de circuler le plus facilement dans l’économie classique. Elle serait à la fois pratique d’utilisation et parfaitement anonyme en toute circonstance : ce à quoi aspirent les concepteurs de cryptomonnaies de par le monde.

Une transaction avec Dash pour un échange sans frais, sans complexité et sans contrainte

Dash se sera spécialisé dans la transaction facile et à portée de chacun pour une monnaie à la fois liquide et numérique qui ne présenterait que des avantages à être utilisée. La complexité des cryptomonnaies, en effet, rebute les utilisateurs les moins familiers de l’informatique. Il faut généralement se targuer d’une légère expertise en la matière pour maîtriser les cryptomonnaies. C’est aussi une des raisons pour lesquelles le principe du blockchain peine à se populariser et se répandre auprès des innombrables acteurs économiques sur le marché.

« … Dash contribue à rendre le principe des cryptomonnaies plus accessible à chacun … »

En évitant toute complexité dans les procédures de transaction, Dash contribue à rendre le principe des cryptomonnaies plus accessible à chacun. L’idéal serait que les générations les moins familiarisées avec l’informatique parviennent un jour à faire usage de leur porte-feuille crypto sans aucune difficulté.

Il faut dire que cela est d’autant plus intéressant quand Dash ne coûte qu’un centime de frais de transaction. Ce qui le singularise du système bancaire classique et ne contribue qu’à le rendre plus attractif.

Les limites de Dash

Cependant, tout payer en Dash, si cela est possible dans le principe, repose néanmoins sur un principe de taille : le fait que chaque parti concerné par la transaction s’en remette au même système d’échange. Dash, s’il se veut une monnaie liquide et numérique, doit néanmoins transiter par des canaux de transaction qui lui sont propres. Seule une boutique étant elle-même reliée au réseau de transaction Dash peut être payée en Dash. Or, cela est loin d’être la norme.

Qui plus est, le système Dash, comme de nombreuses cryptomonnaies sur le marché, reste soumis aux aléas des cours pour ce qui est de sa valeur. Une somme en Dash peut, du jour au lendemain, ne plus être la même.
Le système bancaire centralisé, s’il est contraignant, présente au moins l’avantage de la relative stabilité des cours de sa monnaie.

Dash, même s’il est un mode de paiement liquide très facile d’usage, ne bénéficie pas des canaux suffisants pour atteindre chaque commerçant. Vous ne pourrez payer vos courses et vos factures en Dash qu’à condition que les organismes concernés bénéficient eux-même d’un porte-monnaie Dash. Ce qui, à l’échelle du globe, concerne à peine plus de 100 000 particuliers.