Les cryptomonnaies développent leur notoriété dans le monde et deviennent de plus en plus convoitées. En totalité, elles sont environ 10 000 sur le marché. Pour choisir dans laquelle investir, quoi de plus normal que de se tourner vers plus populaires, à l’instar de Bitcoin et Dash. Néanmoins, même avec seulement deux possibilités, il peut être difficile de trancher. Par conséquent, une comparaison s’impose entre ces deux crypto-devises. 

Bitcoin, Dash … Chacun ses origines

Bitcoin est la première monnaie cryptographique à avoir été créé. Dans la liste des crypto-actifs qui existent à ce jour, il est classé premier. Satoshi Nakamoto est celui qui l’a conçu. C’est vers 2009 qu’il a commencé à prendre du service. 

Dash quant à lui, fait partie du top 50 des crypto-actifs. Il a été lancé environ 5 ans après Bitcoin. Actuellement, il est en concurrence directe avec ce dernier. Son créateur est Evan Duffield.  

Une caractéristique de Dash pèse lourd dans la balance

Derrière sa suprématie, Bitcoin cache une faiblesse non négligeable : la lenteur de ses transactions. Tous ceux qui ont déjà exploité le réseau le savent. Le délai moyen nécessaire à la validation d’une opération est de 20 minutes. Or, pour être approuvée, une seule transaction peut avoir besoin de plusieurs validations (parfois jusqu’à 6).

Dash a compris que les utilisateurs de cryptomonnaies désiraient être productifs et qu’ils avaient donc besoin de rapidité. Dans cette optique, Evan Duffield a fait développer « InstantSend ». Ce service offert par Dash permet aujourd’hui de valider une transaction presque immédiatement. 

Dash exploite les points faibles de Bitcoin

Pour toutes les plateformes de cryptomonnaies, les opérations ont un coût. Pour les utilisateurs de Bitcoin, en plus des frais de transactions, payer un surplus est souvent utile à cause de la surcharge du réseau. Ils payent ces frais supplémentaires pour que leurs transactions soient traitées en priorité. Ainsi, en fonction de l’heure, le prix à payer pour une opération est plus ou moins conséquent, allant d’un à quelques euros.

Pour sa part, Dash se distingue de son plus grand rival grâce à des frais de transactions s’élevant à quelques centimes d’euros seulement. 

Le réseau Bitcoin manque de confidentialité 

Les cryptophytes se tournent principalement vers les réseaux de cryptomonnaies en raison des transactions qui y sont privées et sécurisées. Pourtant, en ce qui concerne Bitcoin, l’historique des transactions est public. 

En revanche, Dash, lui, offre l’anonymat à ses clients. Il a rendu cela possible grâce à « PrivateSend », une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de dissimuler toutes les informations sur les opérations effectuées.

Dash: une prise de décisions rapide et une d’aisance à s’adapter  

Grâce à ses « masternodes » fournissant un second niveau de services au réseau, Dash effectue des modifications importantes sans perte de temps. Bitcoin n’est pas dans le même cas. En effet, à cause du nombre de personnes devant donner leur accord, il peine à apporter des changements. Toutefois, malgré ses faiblesses, Bitcoin reste le roi des cryptos. Cela est dû à sa valeur. Étant très demandé, son prix augmente considérablement. Quant à Dash, bien qu’il possède des atouts indéniables, malheureusement pour lui, ceux-ci ne suffisent pas encore pour atteindre les sommets. 

En fin de compte, choisir la meilleure devise numérique dépend uniquement des besoins de l’utilisateur. Ainsi pour faire le bon choix, la méthode idéale est de toujours s’informer et comparer afin de peser le pour et le contre.